Lookbook, Style

Son Souvenir

9 avril 2018
boho-outfit

J’aurais tant de choses à vous dire sur l’accouchement et la maternité. Ce ventre plein, ce ventre vide, et cette grande conspiration universelle qui nous lie, nous les femmes (comprenez : « nous ces êtres tous puissants »). Les mots se bousculent dans mon esprit, mais je n’ai pas encore trouvé ni le courage, ni la justesse du ton pour les écrire. Alors en attendant cet accouchement verbal, voici le récit du dernier jour de ma vie antérieure.

Ce matin glacial et pluvieux du 11 février 2018, je me suis levée avec une intuition aussi implacable qu’inexplicable.

J’ai préparé une tenue confortable pour la maternité, je l’ai posée sur ma valise, et j’ai dit à mon amoureux que le moment était bientôt venu. Nous étions pourtant à encore 3 semaines du terme, mais j’étais prête, et mon fils aussi.

Nous avons fini d’accrocher les derniers éléments aux murs de sa chambre, et j’ai ajouté une tenue supplémentaire dans sa petite valise, au cas où il serait plus petit que prévu. Toute ma grossesse on m’avait dit que mon bébé serait petit et chevelu, mais j’avais du mal à y croire. On ne trompe pas l’intuition d’une mère, je le sais aujourd’hui. Mon fils est finalement né chauve, pesant 3.3 kilos pour 49 cm au terme d’un combat de près de 24h, mais j’y reviendrai ultérieurement.

Avant la souffrance, avant la délivrance, il y a eu un dimanche serein comme je les aime. Une grasse matinée, des tartines beurrées au son d’ « On va déguster », un tour au marché, un épisode de La Casa de Papel, une sieste, puis une séance de cinéma et un bobun à emporter. Je me souviendrai toujours du film que nous sommes allés voir, de l’agitation dans mon ventre, de ma difficulté à marcher pour rentrer chez nous, refusant pourtant coûte que coûte de prendre le bus. Puis il y a finalement cette sensation étrange et humide à 5h35 qui me tire d’un profond sommeil comme je n’en connais plus. Viennent ensuite les mots, les « ne t’inquiète pas, mais il faut y aller  » et nos corps qui tremblent comme des feuilles pendant que nous nous préparons. Le thermomètre indique pourtant 21 degrés … Ce sont nos dernières heures à deux, nos dernières heures de tranquillité. Et au moment où nous fermons la porte de notre appartement, je sais que je donne un tour de clé sur 8 ans et 3 mois d’un bonheur indescriptible. Ce que je ne sais pas, c’est que ce qui m’attend est encore plus beau, encore plus fou …

Nous avons pris ces photos la semaine dernière à l’océan, pour notre premier séjour à trois dans cette petite maison qui a vu grandir F. J’avais bu une bière juste avant, et avec la fatigue et l’arrêt récent de l’allaitement,  j’étais un peu ivre. Je suis heureuse d’avoir retrouvé le chemin du blog et notamment des looks qui vont peut-être m’aider à accepter la nouvelle femme que je suis devenue …

blog-mode-sud-ouestlook-bohèmecapbreton-maisonblog-lifestyle-toulouserock-my-casbah-blogblogueuse-toulouseveste-jean-col-fourrure

Veste Mango (old) (similaire)

Jupe vintage (similaire ou similaire)

Sac Zara (old) (similaire)

Boots San Marina (old) (similaires)

poussette-nano-mountain-buggy

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Mathilde 11 avril 2018 at 23 h 17 min

    Ton article est d’une tendresse infinie !! J’ai hâte de lire la suite Plein de bisous Mathilde ! @matpoupouille

  • Leave a Reply

    deux × 2 =