Beauté, Beauty, Green Casbah

Slow Cosmétique: vers une salle de bain écologique

6 mars 2016
slow cosmétique 0 déchet

Sans pour autant être une référence en matière d’écologie, je tente depuis plusieurs années maintenant d’apporter ma pierre à l’édifice en essayant de consommer le mieux possible. Je pense pouvoir dire que mon mode d’alimentation est pas loin d’être irréprochable, et je suis passée maîtresse en l’art du recyclage. Pour ce qui est de la cosmétique, je vise à choisir des produits fabriqués en France à base d’ingrédients les plus naturels possibles.

Malheureusement Biologique et Écologique ne s’accordent pas toujours, notamment lorsqu’il s’agit de beauté. Nous sommes envahis d’emballages, de notices et de contenants. Nos shampoings et gels douches contiennent davantage d’eau et d’ingrédients synthétiques qu’il n’en faut pour être propres.

Ainsi, sans être pour autant devenue une pro de la lecture des étiquettes, et encore moins des formulations chimiques, j’ai peu à peu opéré un changement visant à réduire les déchets dans ma salle de bain. Sans contraintes et sans surcoût, bien au contraire!

Voici aujourd’hui les démarches que j’ai entreprises,  et les produits qui ont contribué à ce changement. Je précise d’ailleurs qu’aucun de ces produits ne m’a été offert (comme dans 99% des cas), je vous donne donc mon avis de la manière la plus honnête et transparente possible…

→ Remplacer le gel douche par du savon

blog beauté naturelle

Le principe: Bon je ne vais pas vous expliquer le principe du savon, hein? La seule chose que je peux ajouter, c’est qu’ utiliser un savon naturel et saponifié à froid permet d’éviter les compositions souvent douteuses des gels douche, et la surconsommation d’emballages qu’ils impliquent… Autre argument: une  seule savonnette équivaut à plusieurs bouteilles de gel douche…

Mon expérience: J’ai longtemps fait partie de ceux qui n’aimaient pas le contact du savon sur la peau. J’avais également  l’impression qu’elle n’était pas hydratée. Avec le savon surgras que j’utilise aujourd’hui j’ai changé d’avis. Je pense même que ma peau est moins sèche que lorsque j’utilisais un gel douche classique, et l’odeur de propre laissée par ce savon est un véritable plaisir!

Mon choix: Savon surgras bio au lait de chèvre et verveine Berthe Guilhem fabriqué à côté de Toulouse (4€ {2.50€ à la parapharmacie Lafayette à Toulouse}).  Pour celles qui rechercheraient un savon 100% végétal, je vous conseille le savon d’Alep.

→ Remplacer le shampoing liquide par un shampoing solide

avis shampoing solide secret de provence

Le principe: Un shampoing qui se présente comme une savonnette, exempt de tout ingrédient chimique, d’emballage, et dont la durée de vie équivaut à celle de 2 bouteilles de 250 ml.

Mon expérience: Pour être tout à fait honnête, j’appréhendais un peu l’usage d’un shampoing solide avec mes cheveux frisés. Bilan: je l’adore!!! Je n’ai jamais eu d’aussi beaux cheveux ni d’aussi belles boucles que depuis que je l’utilise, j’ai d’ailleurs eu beaucoup de compliments dernièrement. Effectivement, il faut un peu d’huile de coude pour bien l’appliquer, mais cela permet de faire un massage du cuir chevelu qui est tout compte fait plutôt agréable!

Bon à savoir: il faut bien le laisser sécher à l’air libre et le stocker ensuite dans sa boîte afin d’ éviter qu’il ne se désagrège au contact de l’eau.

Mon choix: Shampoing Solide Secrets de Provence (6€ env + 1€ pour la boîte de rangement)

→ Remplacer les disques de coton par des lingettes réutilisables

Le principe: Des lingettes lavables et durables pour éviter les déchets liés à l’utilisation du coton.

Mon expérience: elle est légèrement nuancée car j’ai fait le choix d’utiliser les lingettes démaquillantes lavables de la marque Lamazuna dont j’avais lu beaucoup de bien. Quelle n’a pas été ma déception lorsque j’en ai utilisé une la première fois!  Fines comme du tissu, ces lingettes en microfibre n’absorbent aucun liquide, ce qui les rend totalement imperméables à ma lotion micellaire. Autre problème, la matière glisse sur le visage sans accrocher les impuretés… J’ai d’ailleurs fait le test en passant sur mon visage un coton imprégné de lotion après avoir utilisé une lingette: il était couvert de maquillage alors que je me maquille très peu, et que je me démaquille au préalable avec une huile végétale…

Bilan: A l’avenir, j’envisage de me confectionner moi même mes lingettes démaquillantes avec une serviette de toilette usagée, je pense que cette technique sera plus adaptée à mon usage et à ma vision des lingettes démaquillantes réutilisables.

→ Remplacer les tampons hygiéniques par une cup féminine

avis cup féminine lamazuna moon cup

Le principe: Une coupe en silicone médical étanche pendant 12h, d’une durée de vie de 10 ans qui a vocation à remplacer les tampons peu hygiéniques, polluants et favorisant le syndrome du choc toxique.

Mon expérience:  Cela faisait des années que proches et amies  m’en parlaient comme de l’objet qui avaient changé leur vie. Je regrette d’ailleurs aujourd’hui de ne pas m’être lancée avant… Quelle tranquillité d’esprit! Plus de fuites, plus d’oublis, plus de déchets, et une économie non négligeable (à coups de 4€ env/mois le calcul est très vite fait!)!

Bon à savoir: Ne faites pas comme moi, ne vous lancez pas dans cette aventure avant de vous être renseignée sur le sujet. Il y a des petites techniques à connaître pour vous éviter les sueurs froides du 1er retrait… Perso j’ai bien cru que j’allais devoir débarquer en urgence chez ma gynéco…

Mon choix: Cup Lamazuna fournie avec sa pochette de rangement (29.90€)

→ Remplacer les cotons tiges par des « nettoyeurs » naturels et écologiques

beauté écologique

  • Cure-oreilles

Le principe: Un cure-oreille en bambou unique réutilisable à vie pour remplacer les milliers de coton tiges polluants que nous utilisons chaque jour.

Mon expérience: Je trouve que l’oriculi remplit son rôle à merveille, et l’absence de coton permet de ne pas s’aventurer trop loin dans le conduit, ce que l’on a tendance à faire avec les cotons tiges… Je le rince,  l’essuie après chaque utilisation et le stocke dans un endroit propre.

Mon choixOriculi Lamazuna (4.50€ )

  • Bougies HOPI

Le principe: Un cône en cire naturelle que l’on enflamme et qui, au contact de la chaleur permet d’extraire l’excès cérumen.

Mon expérience: J’utilise les bougies opi depuis des années. Moi qui suis sujette aux bouchons de cérumen, je ne pourrais plus m’en passer.

Bon à savoir: Je ne procède à cette opération qu’une fois tous les 3 mois car le cérumen à pour fonction originelle de protéger le conduit auditif. Il n’est donc pas conseillé d’abuser de cette méthode.

Mon choix:  Toutes les bougies ne sont pas faites de la même manière. Je vous conseille celles de la marque OTOSAN dont l’embout en plastique et le disque de protection rendent le dispositif plus confortable! (5.90€)

→ Remplacer les déodorants en spray ou à bille par un déodorant solide ou naturel

déodorant naturel schmidt's

Le principe: Un déodorant à base d’ingrédients 100% naturels sous une forme solide ou dans un emballage en verre

Mon expérience: En matière de déodorant je pense à peu près tout testé, des plus toxiques aux plus naturels. Dans les 2 cas j’étais toujours déçue, soit par la composition douteuse, soit par l’efficacité relative. Ayant trouvé mon bonheur avec un déodorant crème ultra naturel, je n’ai pas testé de déodorant solide, mais si cela vous intéresse, sachez ces déodorants présentent plusieurs avantages: ils ne produisent aucun déchet (0 packaging), sont dépourvus d’aluminium et ont une durée de vie équivalente à 2 sticks.

Bon à savoir: l’application peut être contraignante notamment l’hiver car la crème durcit au contact du froid. Avant chaque application je laisse donc chauffer mon petit pot sur mon radiateur… on a vu plus pratique!

Mon choix: J’utilise depuis plusieurs mois maintenant le déodorant crème de la marque Schmidt’s et j’en suis ravie. Formulé à base de beurre de karité,  bicarbonate de soude, poudre d’arrow-root et huiles essentielles, il n’agresse pas la peau et respecte l’environnement (sans aluminium, parabène, PEG phtalates).

Voilà pour ma petite expérience.

Et vous, êtes vous sensible à ce sujet? Appliquez vous certains de ces principes?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply titel 6 mars 2016 at 10 h 17 min

    A vrai dire je tends depuis des années à être « écolo » coté ménage (vinaigre blanc, bicarbonate, …), mais côté salle de bains je le suis moins, s

  • Reply titel 6 mars 2016 at 10 h 23 min

    oups un raté, pas fini mon message, il est parti tout seul! Je disais que je le suis moins côté salle de bains parce que je ne me suis pas encore assez penchée sur la question, mais ton article m’en a donné envie 😉 J’utilise déjà le savon d’Alep depuis longtemps pour le lavage des mains. Quant au déodorant, j’utilise celui de La Roche Posay (sans sels d’aluminium, alcool ni paraben). Et je te rejoins tout à fait sur le gel douche, du gaspillage, de la pollution, des saletés dedans : rien de mieux que le savon! Tu as raison aussi, le bon plan c’est la parapharmacie Lafayette (l’antre de la perdition ou comment remplir son panier en moins de deux).

    • Reply Mathilde 6 mars 2016 at 13 h 18 min

      Oh oui la parapharmacie Lafayette est mon lieu de prédilection… Je m’y ruine chaque fois que je m’y arrête! Pour en revenir au sujet, pour moi réduire les déchets était la suite logique d’une consommation raisonnée. Et honnêtement, j’y trouve beaucoup d’avantages autres qu’ écologiques: santé, économie, praticité…

  • Reply Margaux 6 mars 2016 at 19 h 11 min

    Je suis aussi adepte de la cup féminine ! Quand on connait tous les problèmes liés à l’utilisation des tampons et que les serviettes n’ont que leur nom qui est hygiénique on se laisse vite convaincre par cette alternative ! Pour le reste il va me falloir plus de temps..

  • Reply Lucie 10 mars 2016 at 11 h 39 min

    Comme tu l’avais prédis : je suis fort intéressée par cet article 😉
    Moi aussi j’ai changé, et ça fait peu de temps! J’ai pris conscience de la place des emballages dans nos poubelles vers octobre ou novembre 2015…
    Tout a commencé grâce à une fille qui fait des savons saponifiés à froids (Moé Nature), qui connait une seconde fille qui va ouvrir la première boutique 100% vrac de Toulouse. D’ailleurs, sur la saponification à froid, j’ajoute ce que la pro m’a appris : travailler à froid permet de conserver les qualités des ingrédients (intéressant pour les huiles essentielles et les huiles végétales, justement !)
    Après, heureusement pour moi, je ne partais pas de si loin car je ne suis pas une beauty addict. Je n’ai jamais utilisé 5 produits d’une même famille en même temps, donc ma transition vers le sans emballage n’est pas si bouleversante. ^^
    Pour les disques démaquillants, j’ai choisi la marque Les Tendances d’Emma. J’ai ceux en eucalyptus, qui sont bien (mais bambou est peut-être mieux). Tu peux commander un kit d’essai des trois matières et il t’est entièrement remboursé avec ta prochaine commande.
    Ma prochaine commande sera pour Lamazuna, avec notamment l’oriculi ^^
    Bisous Mathilde !

  • Reply Lucie 10 mars 2016 at 11 h 41 min

    J’oubliais : j’utilise le déo aux huiles essentielles d’agrumes de Weleda. C’est dans un spray en verre (pas du plastique!) mais je pense tenter de faire mon déo à l’avenir pour éliminer ce déchet.

  • Reply Nad 11 mars 2016 at 14 h 23 min

    Alors pour moi, vive le marc de café pour les gommages sous la douche ! Le savon d’Alep, même si côté odeur, il y a mieux. J’envisage de varier mes savons, je recherche sans huile de palme, plutôt au miel, excellent pour la peau. Cela fait plaisir de voir qu’il existe de plus en plus de petits artisans autour de nous qui fabriquent des produits cosmétiques sains.
    Pour le déo, je le fabrique moi-même dorénavant : beurre de karité (de la parapharmacie Lafayette of course 😉 ) bicarbonate, huiles essentielles.
    @+

    • Reply Mathilde 11 mars 2016 at 18 h 07 min

      Oui tu as bien raison de le fabriquer toi même, c’est ce que j’envisage de faire à l’avenir! Et pour ce qui est du savon, je te conseille vivement ceux de Berthe Guilhem qui sentent délicieusement bon et sont ultra nourrissants!

    Leave a Reply